Rejoignez notre section

« Grand meeting de la campagne des Législatives au Zénith de Paris | Accueil | »

13 juin 2012

Commentaires

Albert

reponse a vive..b...c ,ilfaut que braouzec adhère à l'UNEF !!

Albert

le desistement républicain ne s'applique que si il y a danger a droite ou a l'extrème -droite ce n'était pas le cas a AUBERVILLIERS en 2008 !2 listes de gauche étant en "état" de se présenter au secont tour !!

Rajae

ange9lique villeneuve dit:bonjour,si vous avez des comranteimes ou des questions, je serai tre8s contente de discuter avec vous sur ce blog. A bientf4t!ange9lique, auteur d'A la recherche du paon perdu

Albert

çà branle du manche au pcf ,y aura du sport à la rentrée ,avec les "intellectuels "du pc et les résidus du front de "gauche" !!

Ahmed

S'il fait pousser des logements en accession à la propriété c'est pour faire venir les bobos parisiens comme lui, qui ne peuvent plus se payer un loyer sur Paris intra muros ... Et puis ça tombe bien, ils votent PS. Enfants des HLM : allez-vous faire foutre. C'est le message.

Le changement c'est maintenant

L’hôpital Delafontaine à Saint-Denis va toucher 2,8 M€ de moins que prévu. Ces restrictions budgétaires concernent l’ensemble des hôpitaux franciliens, à hauteur de 38 M€, dont la moitié répercutée sur l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Pour faire face à ces restrictions, la direction de l’établissement a décidé de supprimer 40 postes en équivalent temps plein. « C’est la seule solution pour permettre à l’hôpital, en pleine restructuration immobilière de conserver son équilibre budgétaire », justifie Elisabeth Beau, la directrice de l’établissement. Les syndicats, eux, sont montés au créneau. « Il y aura 20 postes de supprimés au fur et à mesure avec le non-remplacement des mutations et des départs à la retraite.

Interpellée, la ministre de la Santé n’a pas encore répondu

Didier Paillard, le maire PCF de la commune, également président du conseil de surveillance de l’hôpital — qui a voté le 8 juin une motion contre les restrictions budgétaires — a écrit à la ministre des Affaires sociales et de la Santé. Marisol Touraine avait effectué sa première visite de terrain dans l’établissement hospitalier le 17 mai dernier. « Elle ne m’a pas encore répondu », commente le maire, qui s’inquiète pour l’avenir de l’hôpital. « Delafontaine est l’établissement francilien qui va subir les plus grosses coupes budgétaires, alors qu’il brasse un bassin de population très important qui a besoin de soins. »

Contactée, l’ARS a préféré ne pas s’exprimer, arguant de son devoir de réserve en période électorale. Dans une lettre datée du 19 avril 2012, Claude Evin, le directeur général de l’ARS, justifiait ses coupes budgétaires par la « nécessité de maîtriser les dépenses publiques. »

Copier/coller 6ème tentative de  mise en ligne pour info

Lettre ouverte aux électeurs socialistes dionysiens
Saint-Denis, le 13 juin 2012

Madame, Monsieur,

A quelques jours du 2nd tour de l’élection législative dans la 2ème circonscription (Saint-Denis nord, Pierrefitte et Villetaneuse), je souhaite m’adresser à vous pour vous expliquer pourquoi j’ai décidé d’appeler à voter pour le député sortant Patrick Braouezec.
Dionysien de toujours, militant socialiste depuis 30 ans, président du groupe des élus PS & Partenaires au Conseil municipal de Saint-Denis, j’ai pris la tête du comité de soutien dionysien à François Hollande dès le lendemain de la déclaration de sa candidature en mars 2011. Avec de nombreux Dionysiens, nous avons porté sa victoire locale aux Primaires, puis la victoire éclatante dans notre ville à la Présidentielle.
Notre nouveau président a maintenant besoin d’une large majorité de gauche à l’Assemblée nationale pour concrétiser le changement voulu par les Français. Le 1er tour dimanche dernier annonce que cet objectif majeur sera atteint. Saint-Denis sera à nouveau au rendez-vous avec deux députés de gauche : Bruno Le Roux (sud de Saint-Denis) et, pour la partie nord, soit Patrick Braouezec soit Mathieu Hanotin. Le maintien d’un duel à gauche dimanche prochain s’explique par deux raisons objectives : la Droite et l’extrême-droite ont été éliminées sèchement dès le 1er tour dimanche dernier ; l‘actuel candidat PS avait fait le choix de ne pas appliquer le désistement républicain lors de la cantonale de mars 2011.
Mon engagement politique jamais démenti au sein du PS m’inclinerait naturellement à soutenir ce dernier, ce d’autant que j’ai développé depuis plusieurs années des désaccords sur la façon dont la majorité communiste gère notre ville. J’ai pourtant décidé, en conscience et en responsabilité, de faire un autre choix. Je me sens le devoir de témoigner de ce qui se passe au PS actuellement. Un groupe de personnes, issu du syndicat étudiant UNEF, conduit par M. Hanotin, a littéralement atterri sur le territoire de Plaine Commune depuis très peu de temps en vue de permettre à ses protecteurs PS départementaux de faire tout simplement main basse sur notre ville. Il s’agit d’une véritable opération commando, s’appuyant sur des méthodes particulièrement violentes, d’abord dirigées contre les militants socialistes locaux. Mais cela ne serait pas très grave si le véritable enjeu de cette opération ne concernait pas l’avenir de notre population.
J’ai acquis la conviction que la victoire de M. Hanotin serait un signal très fort lancé aux intérêts financiers privés et aux promoteurs pour investir notre territoire qui est au cœur de la révolution urbaine programmée par le projet du « Grand Paris ». La conséquence en serait immanquablement l’engagement d’une spéculation immobilière irrésistible qui aurait vite fait de chasser la partie de notre population vivant dans des conditions modestes ou précaires. Un tel schéma est parfaitement contraire à l’objectif de François Hollande d’égalité des territoires et de mixité sociale dans tous les quartiers. On ne répond pas à nos actuels problèmes de ghettoïsation, réels dans certains de nos quartiers, par l’évacuation des populations fragiles. Un élu de gauche doit protéger par la solidarité la population dans sa diversité et combattre toutes les ségrégations tout en favorisant un développement économique et urbain de qualité.
Or tel est l’engagement pris par Patrick Braouezec dans le cadre de la négociation du Contrat de Développement Territorial avec l’Etat : l’objectif est bien de veiller à ce que la dynamique du Grand Paris soit mise an bénéfice de tous les habitants de notre territoire.
En présence de deux conceptions si opposées de l’avenir de notre ville, la question des étiques ou des jeux d’appareils politiques apparaît pour ce qu’elle est : dérisoire. Il revient dès lors à chacun de faire son choix en toute connaissance de cause.

Pour ma part, ce choix est fait. Il est en faveur du respect de tous les Dionysiens en garantissant à tous un avenir dans notre ville. C’est pourquoi j’appelle à voter pour Patrick Braouezec.

Georges SALI,
Président du groupe des élus PS
& Partenaires dionysiens

Condoléances

Quelqu'un a pensé envoyer ses condoléances au camarade Combe pour le décés de Roger Garaudy ?

VIVE BRAOUZEC

réponse à grousser.laurent@wanadoo.fr
pour avoir la réponse à ta question, va sur le site du PC et tu auras la réponse en direct de Monsieur Georges Sahli et elle est plutôt très intéressante.
C'est drôle le petit Hanotin me fait penser à un certain Vannier, adjoint à l'urba à Auber qui fait pousser partout sur la ville des appartements en accession à la propriété que les habitants actuels ne peuvent pas se payer..
C'est drôle !! non!!!

Corsitude

C'est vrai que Guglielmi, Bartolone, Hanotin et consorts sont connus pour leur exemplarité démocratique!

Unitaire de gauche

Le plus drôle de ce combat de coq entre un prétendu alternatif et un socialiste, c'est le soutien apporté par JJK à Braouzec alors que le premier trouvait que le second était un social-démocrate en puissance .

Il ne fait plus de doute que la place d'élu doit être gratifiante au niveau de l'ego ou du portefeuille. JJK l'a compris, après avoir voulu prendre la place de Maire d'Aubervilliers, il a ravalé toutes ses critiques pour avoir une place au conseil Général mais parfois il ronge son frein et sa crise d'urticaire revient avec le classique "sus à la vermine socialiste".

Pour ma part, je m'en souviendrai aux prochaines élections municipales et malgré mes sympathies pour le front de gauche, j'irais à la pêche car j'ai une phobie du sectarisme de gauche sous toutes ses formes.

grousser.laurent@wanadoo.fr

Mais pourquoi donc, Georges Sahli, candidat socialiste à la mairie de saint denis qui s'est maintenu contre Braouezec au second tour, que Braouesec a éconduit quand il a souhaité faire partie de la majorité municipale, qui a roulé pour Hollande en allant jusqu'à présider son comité de soutien à Saint Denis, appelle-t-il à voter Braouezec?

J'aimerais l'avis de la section d'Aubervilliers, merci.

VIVE BRAOUZEC

Et puis quoi encore,
Cher MR Guglielmi, vous avez du oublié les municipales 2008 à Aubervilliers, la liste PC était devant au 1er tour et pourtant la liste socialiste arrivée 2ème s'est maintenue au 2ème tour en refusant la fusion.C'est pas une faute personnelle et politique..
Alors vos leçons de désistement républicain, il va falloir réviser!!
Y en a marre!!
Et puis votre sous entendu sur le fait que Braouzec n'est pas un député de terrain mais que votre poulain le serait, alors là c'est le pompon. Braouzec ne vous a pas attendu et heureusement pour faire tout ce qu'il a fait pour sa ville et pour les habitants de sa ville et pour la communauté de commune. Ayez la décence de respecter le travail de Braouzec qui est reconnu par tous. Sa bataille pour l'implantation du stade de France avec toutes les infra structures qui allaient avec. Des dizaines d'années ont été gagnées sur le plan des transports en commun et des routes.Alors SVP pas de leçons à recevoir de vous.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Découvrez notre section

mars 2013

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31